Les Baléares : temple du tourisme nature, festif et culturel

Au large des côtes espagnoles, chaleureusement bercées par les eaux claires de la Méditerranée, l’archipel des Baléares fait figure de véritable référence en matière de tourisme estival. Pour peu que l’on passe outre les côtes bétonnées par le tourisme de masse et les stations balnéaires ultra-fréquentées, on découvre des îles sauvages et authentiques, qui n’ont rien perdu de leur charme et de leurs traditions ancestrales.

De Majorque à Minorque, en passant par Ibiza et Formentera, elles offrent, chacune à leur façon, des paysages naturels à couper le souffle, entre criques paradisiaques, villages de montagne isolés, et falaises majestueuses. Explorons-les ensemble.

Majorque, une capitale moderne et fréquentée

Difficile de résumer Majorque aux côtes bétonnées des régions de Palma, de Pollença, ou encore d’Alcúdia. Car malgré une première impression insipide, voire décevante, l’île recèle de trésors naturels, culturels, et architecturaux d’une valeur inestimable. À commencer par la capitale, Palma de Mallorca, dont la vieille ville aux ruelles escarpées donne lieu aux légendes les plus fascinantes. Dominée par sa majestueuse cathédrale gothique, La Seu, et un palais royal mauresque de toute beauté, l’Almudaina, elle ravira les amateurs d’histoire et de vieilles pierres.

Côté nature, Majorque propose de magnifiques paysages sauvages de mer et de montagne, fruits d’un littoral déchiqueté par l’érosion et les vents ; falaises impressionnantes, plages idylliques, champs d’oliviers et collines verdoyantes seront au rendez-vous pour des vacances placées sous le signe de la nature. De leur côté, les petits villages isolés de Sóller, Valldemossa ou Fornalutx sauront vous charmer.

Minorque, belle à l’état sauvage

Joyau naturel des Baléares, Minorque offre une quiétude rare, dont ses voisines Ibiza et Majorque manquent parfois cruellement. Belle, sereine, et sauvage, l’île, encore relativement épargnée par le tourisme de masse, conviendra parfaitement aux amateurs de nature et de détente, qui pourront profiter de ses splendides paysages ; des immenses plaines ocre et reliefs escarpés du Parc Naturel de S’Albufeira d’Es Grau au nord, aux criques désertes et paradisiaques de la côte sud, délicieusement bordées par les eaux turquoise de la Méditerranée, en passant par la richesse architecturale et historique de ses deux villes principales, Maó et Ciutadella.
Minorque est également réputée pour abriter des vestiges préhistoriques d’une immense valeur, parmi les mieux conservés des Baléares. comme le précise ce blog spécialiste des ” destinations tendances ” du moment : Tendancesvoyages.com. Loin, très loin, des fêtes déjantées du reste de l’archipel.

Les Baléares : temple du tourisme nature, festif et culturel

Ibiza : Formentera, chics et bohèmes

Amnesia, Privilège, Pacha, DC10, …Ibiza, temple de la musique électro, est de loin l ’île la plus festive des Baléares, voire de la Méditerranée.
Plus d’un million de fêtards et de jet-setteurs de tous horizons y débarquent chaque année pour profiter de cette ambiance unique, dans les meilleurs clubs de la planète.
Mais, au-delà de sa vie nocturne agitée et de ses fêtes déjantées, Eivissa – l’authentique – reste un territoire marqué par près de 3000 ans d’histoire, au gré de l’occupation des différentes civilisations romaines, almoravides ou encore byzantines. Hors saison, une fois les derniers fêtards partis, on retrouve alors le charme paisible d’une île méditerranéenne où il fait bon vivre, entre petits villages pittoresques et criques idylliques.

Les Baléares : temple du tourisme nature, festif et culturel

Photo www.essentialibiza.com

Petite et discrète, sa voisine du sud, Formentera, s’est peu à peu imposé comme le lieu de villégiatures de nombreux artistes et philosophes, attirés par son calme, sa sérénité, et ses longues plages de sable blanc. Une ambiance bohème qui tranche avec le reste de l’archipel.